Exposition collective 

vivres de l’art

4 rue achard Bordeaux 

Mai 2019

biennale organo

Présentation de « In Memoriam« ,  radiographie, broderie au fil de soie et fil de coton, papier végétal, cire, organza.

Exposition collective 

Espace saint rémi et Galerie 5F

Bordeaux

du 15 au 26 mai 2019

Faites de l'estampe

Présentation de diverses linogravures

Exposition collective 

ZigZag Café

73 cours de l’Argonne  Bordeaux 

du 25 mai au 05 juin 2018

Cache-Sexe

Présentation de « Classée X », broderie sur radiographie médicale, 35 x 40 cm, 2018

Cache sexe : n.m. triangle d’étoffe qui couvre le bas-ventre.

Même si le nu intégral est visible à toutes les époques, les artistes trouvent souvent toutes sortes de stratagèmes pour que la nudité ne soit pas choquante et n’entraine pas le rejet de l’oeuvre. Soit la pose elle-même masque ce que l’on ne veut pas montrer, soit un cache-sexe est utilisé : morceau d’étoffe, feuille de vigne, cheveux (Naissance de Vénus de Botticelli), homard (Rêve de Vénus Salvador Dali), scorpion (Lisa Lyon, Robert Mapplethorpe), guirlande de fleurs, etc.

Exposition collective 

vivres de l’art

4 rue achard Bordeaux 

Mai 2017

biennale organo

Présentation de « Fossile #2 – Écorché », broderie sur radiographie médicale,

Laure Joyeux envisage la « Seconde peau » comme une empreinte, ici une empreinte radiographique, lumière traversante des frontières de la « Première peau », qui agit comme un double. Le titre « Fossile » nous indique qu’il s’agit de ce qui reste et, par définition, de la pétrification d’organismes par sédimentation remplaçant ou conservant leur enveloppe extérieure. « Fossile » prend donc la forme d’un vestige, d’une trace de vie figée dans le temps dont l’empreinte radiographique est le témoignage. Avec Fossile, le support – ici fait de matériau de récupération – donne matière à réfléchir sur les frontières poreuses en expérimentant cette seconde peau qu’est la matière radiographique, et la transparence. Par l’assemblage de radiographies, Fossile met à jour, par superposition, des créatures chimériques laissant apparaître les os et quelque chose de l’intérieur. Composée d’éléments dissemblables, la créature obtenue fait figure de monstre. Dans un rapport de montré/caché, de transparence et d’opacité, d’envers et d’endroit, le monstre met ici à jour sa propre difformité.

La créature résultante, assemblée de toutes pièces, forge un être hybride dont le caché/dévoilé impose au regard le jeu des transparences et des recouvrements. Fossile se lit dans les deux sens, tel un palindrome visuel qui nous révélerait sa face cachée, habituellement invisible, une spatialité ambiguë. Cette inversion trouble l’unicité de l’œuvre reposant sur ce que montre le devant du tableau. Avec Fossile, le regard saisissant l’envers et l’endroit bouleverse l’ordre des choses.

http://www.totocheprod.fr/organo4_totocheprod.html

Exposition collective 

halle des douves

Bordeaux 

novembre 2015

l'art en coulisse

Présentation de « Je est un Autre » « Fossile#1 – Chimère » et de « Fossile #2 – Écorché », broderie sur radiographie médicale,

https://artencoulisse.wordpress.com

Exposition individuelle

Galerie 5F

5 rue pomme d’or Bordeaux 

mars-avril 2015

animalitudes

« Animalitudes »

Avec la linogravure, je présente des animalitudes ou, à l’inverse, des hominitudes, des hommes hybrides se conduisant comme des animaux ou des animaux se conduisant comme des hommes. Les limites entre homme et animal sont outrepassées, les deux territoires se confondent. Les figures ainsi doublées de l’homme et de l’animal se soudent, se mêlent et fusionnent. C’est le cas, par exemple d’un travail d’assemblage de radiographies, de parties de corps humains et de corps animaux, brodées, cousues, découpées au scalpel et comme suturées, pour reprendre le vocabulaire médical.

Je soulève la question de la place de l’animal dans nos sociétés, de sa relation avec l’homme et celle de sa multiplicité iconographique. Je développe une réflexion autour de la représentation et présente mon ouvrage sous la forme d’une exploitation sérielle grâce à la pratique de la linogravure.

L’image est une réplique du réel, sujette à de multiples transformations, à de nombreuses métamorphoses.

http://atelier-galerie5f.wixsite.com/atelier-galerie-5f/la-galerie-5

Exposition collective

Galerie 5F

5 rue pomme d’or Bordeaux 

8 mars 2013

the end of the bobonnes

Présentation de « 24h dans la vie d’une Chienne »

« 24h dans la vie d’une Chienne »

Pour cette exposition autour de la Journée Internationale du Droit des Femmes, j’ai choisi de travailler une série de linogravures nommée « 24 h dans la vie d’une chienne » autour d’une réflexion sur le statut des images et de la femme. Par l’articulation des notions d’anthropomorphisme de la figure de l’animal et d’hybridation de la femme et de l’animal, le chien, je soulève la question de leur place dans nos sociétés et celle de leur multiplicité iconographique.

Exposition collective

cour mably

Bordeaux 

janvier 2013

sangs mêlés

Présentation de « Je est un Autre »

« Je est un Autre »

Dans le cadre de l’exposition Sangs Mêlés, je fais appel au portrait, image de l’identité du modèle, où les limites entre homme et animal sont outrepassées, où les deux territoires se confondent. Les figures ainsi doublées de l’homme et de l’animal se soudent, se mêlent et fusionnent dans une grande famille. Par un jeu d’ombres et de lumière, j’interroge le rôle double de l’image dupliquant le réel et la mimesis comme geste, la figure double de l’homme et de l’animal soudés dans un même par le jeu du morphing.

http://www.derives-singulieres.fr/

Exposition collective

espace saint rémi

Bordeaux 

février-mars 2012

exposition singulière

Présentation de divers travaux de linogravures, de dessins et de vidéos portant réflexion sur l’animalité et l’hybridation.

http://www.derives-singulieres.fr/

Fermer le menu
×
×

Panier